Témoignages

Vous êtes fumeurs, ex-fumeurs, futurs ex-fumeurs, proches de fumeurs… votre histoire nous intéresse ! Racontez-nous vos craintes, vos victoires, vos fiertés ou vos difficultés. Votre témoignage est précieux pour tous ceux qui arrêtent de fumer, alors merci à vous.

  • Bonjour! j'ai fumé soit disant par choix de 19 ans à 41 ans...par ce que c'était "classe" à l 'époque et que de "toute façon je m'arrête quand je veux": illusion! c'est une drogue...l'arrêt ne dépend pas que de sa simple volonté ou de son simple bon vouloir...fumer ce n'est pas la liberté mais une servitude: vous êtes esclave d'un besoin impérieux et non d'une envie...c'est tout sauf poétique et tous sauf la liberté...j'ai toujours été sportif ,quel paradoxe me direz-vous ...et c'est ce qui m'a sauvé car même fumeur j'arrivais à des perf'...c'est ce que je croyais! depuis je me découvre d'autres performances et me rend compte que le slogan de l'époque: "l'énergie ce n'est pas fait pour partir en fumée" est tellement vrai!!!j'ai le sentiment d'avoir perdu beaucoup de temps (et d'argent misère!!!)...car arrêter de fumer: c'est s'autoriser à être à nouveau aux commandes de son corps, à son écoute...réinvestir le temps consacré à fumer permet de faire beaucoup de choses....alors oui c'est difficile oui c'est long....le plus dure c'est passer le cap de la dépendance: pensez chaque tentation comme une occasion de vous occuper ou de découvrir quelque chose que vous voudriez savoir...il faut apprendre à réinvestir ces temps de tentations et occulter -chasser ce besoin de fumer...et vous gagnerez votre pari...petit à petit et vous sentirez plus libre! je ne pensais pas y arriver ...il faut apprendre à se faire confiance! n'attendez pas la bonne occasion: elle ne se créera pas toute seule....forcez vous: pas de fausse excuse/prétexte: ce n'est pas votre cerveau qui décide dans ces cas là mais votre corps qui est en manque...et ne vous laissez pas pourrir par les trucs du genre c'est qu'une question de volonté. et autres pressions entourage!..c'est un sevrage donc une désaccoutumance physique ET psychologique donc c'est pas simple!! à la fin vous verrez quel plaisir d'être libéré de cette m*r*e! essayez!!!vous y arriverez!

    nicolas, 44 ans

    Non fumeur depuis 2 ans

  • Bonjour, grand fumeur de tout temps , j ai allumé ma première cigarette au collège le dernier jour de ma 6 ème. La cigarette m a suivi jusqu au 1 novembre 2016 où le mois sans tabac a débuté pour nous avec ma femme . 2 enfants 35 ans et plus de la moitié de ma vie à fumer à été le déclic pour dire Stop . On s est soutenu tous les 2 pour ne pas replonger dans les vices du tabac et à ce jour bientôt 5 ans de vie sans tabac. Quelle fierté de dire on y est arrivé et on tient. Le plus fabuleux c' est que nous convertisons nos amis à larrêt et on les félicite dans ce combat .
    Merci à le mois sans tabac qui nous a donné le courage d essayer et d arriver à ne plus fumer le combat continue chaque jour ...

    Ludovic, 39 ans

    Non fumeur depuis 4 ans

  • Fumeuse depuis 40 ans, 1 paquet par jour. La peur de tomber malade, le manque de souffle évident, J'ai mis 2 ans avant de prendre la décision d'arrêter (tout un travail dans ma tête...)


    J'ai pris rendez-vous chez angiologue et pneumologue ( sans passer par médecin traitant qui n'en voyait pas l'utilité !!). Les résultats ont plutôt été bons par rapport aux cigarettes fumées....
    Ce qui me surprend énormément c'est l'histoire de la prévention : Ok pour les spots à la TV,dans les médias, le mois sans fumer. Peux-t-on m'expliquer pourquoi en étant fumeuse, ayant un père qui a fait 3 infarctus, 2 oncles morts de crise cardiaque, jamais, mais vraiment jamais aucun des médecins traitants que j'ai eu ne m'a proposé de faire des examens de contrôle donc de prévention . C'est seulement à ma demande que j'ai rencontré des spécialistes et fait un scanner thoracique. Je trouve cela hallucinant ! C'est bien beau de nous dire qu'il faut arrêter de fumer mais il faut vraiment que les médecins traitants nous accompagnent car la cigarette est une véritable drogue. Depuis 4 semaines j'ai 2 patchs/jour ( 14 et 21 mg) et franchement cela fonctionne car je n'ai pas envie de fumer et si l'envie se fait sentir j'ai des pastilles. Je sais que ce n'est pas gagné mais je reste très motivée.

    DOMINIQUE, 65 ans

    Non fumeuse depuis 23 jours

  • Bonjour, je fume depuis l'âge de 12 ans. Arrêter de fumer m'est venu vers mes 30 ans. Je n'y suis pas arrivé, mais j'ai compris que chaque démarche pour arrêter de fumer n'est jamais inutile. Aujourd'hui, mon nouvel arrêt est encore rescent, mais il est sincère et cela fait toute la différence.

    Sylvie, 52 ans

    Non fumeuse depuis 10 jours

  • je suis en ce moment en chimio et radiotherapie la concomitance des 2 protocoles de soins devraient permettre de venir a bout de ce carcinome pulmonaire ( nom scientifique du cancer du poumon ) qui est pour mon cas avance bref n'attendez pas d'avoir les premiers symptomes du cancer pour vous   faire arreter le tabac bisoux a tous et toutes qui meritent de depasser les 60 ans et rien n'est jamais trop tard pour se rendre la vie moins toxique.

    Thierry, 55 ans

    Non fumeur depuis 1 mois

  • Il n'y a pas d'essais inutiles au pluriel. Parce que chaque essai, même manqué. C'est pas un échec. Il renforce l'essai d'après. Jusqu'à ce que l'on soit enfin pret à arrêter.

    Sylvie, 52 ans

    Non fumeuse depuis 7 jours

Exprimez-vous !

Et faites partager aux autres votre expérience en postant votre propre témoignage: vous pourrez y parler des leçons tirées de cette expérience, des difficultés que vous avez pu rencontrer, de vos doutes, des moyens qui vous ont aidé, bref de tout ce qui a compté pour vous!

Je me fais accompagner