Témoignages

Vous êtes fumeurs, ex-fumeurs, futurs ex-fumeurs, proches de fumeurs… votre histoire nous intéresse ! Racontez-nous vos craintes, vos victoires, vos fiertés ou vos difficultés. Votre témoignage est précieux pour tous ceux qui arrêtent de fumer, alors merci à vous.

  • Cela me trottait dans la tête depuis quelques années, et j'ai fini par essayer d'arrêter de fumer avec la cigarette électronique.
    Pas de motivation particulière, juste l'envie de faire un essai en me disant, "si ça fonctionne, tu auras déjà gagner quelque chose pour ta santé" et après, tu pourras essayer d'arrêter la vapoteuse".

    Résultat après 15 j, pas d'envie particulière de reprendre une cigarette. J'y pense, c'est sûr, mais pas assez pour me refaire basculer pour l'instant.

    Je voudrais aussi dire que j'ai eu un super contact téléphonique et une aide précieuse d'une tabacologue de ce site qui m'a donné certaines clefs pour m'aider dans ma démarche.
    Merci et bravo à vous.

    Olivier, 54 ans

    Non fumeur depuis 14 jours

  • J'ai commencé à fumer à 14ans, j'ai très vite développé une forte dépendance à la nicotine.
    J'ai effectué un premier sevrage avec patch à 22ans, c'était atroce, violent. J'ai réussi à tenir 1 ans et demie.
    Puis j'ai essayé sans substitut, avec beaucoup de motivation, 24h après je voulais mourir, littéralement. J'était traumatisée par ce que mon cerveau et cet addiction pouvait me faire subir.
    J'ai retenté cette année, mais j'ai choisie d'être accompagnée par une tabacologue au 39 89. Car j'avais peur de revivre les même expériences.
    Cet accompagnement à été une vrai révélation. En effet j'ai réalisé que je n'avais jamais eu le bon dosage de substitut. Pour la première fois de ma vie j'ai réussie à arrêter sereinement. Je n'avais tout simplement plus besoin de fumer, et allumer une cigarette ne m'apportait rien.
    Ce n'est pas un long fleuve tranquille, il faut maintenant penser à la suite et réduire mes patchs. Et certain jours l'envie revient. La cigarette manque, comme manquerait un ex toxique mais qui est devenue par habitude une présence dans notre vie pendant plus de 10ans.
    Mais ça vaut le coup.
    Ce n'est pas que de la motivation, la nicotine créer une vraie dépendance. Ne pas réussir à arrêter sans accompagnement ou substitut ce n'est pas être faible c'est chimique, médical. Vous ne devez pas culpabiliser et n'ayez pas peur d'être accompagné.
    Bon courage.

    Elise, 27 ans

    Non fumeuse depuis 25 jours

  • Bjr a tous j a arrêter le tabac à l aide de la vapote en faisant comme avec le patch en baissant doucement les doses et maintenant au bout de 4ans je ne vapote plus .
    Il n y’a pas de mauvaise dates pour arrêter c est un prétexte .ça j ai arrêter 2mois avant de divorcer .
    En faite il faut réfléchir à quel moment on a commencer et Chaque fois c est pour soigner une blessure et le cerveau se dit ça fait du bien donc il faut essayer de renverser le processus se dire je ne suis pas bien donc le tabac aggrave mon mal être .
    Pas facile mais une fois compris cela ça aide bien .
    Ne surtout pas écouter les autres et surtout dire à son entourage de ne pas en parler . Et pour ceux qui ont peur du poids commencer le sport 6mous avant style course a pieds et chaque fois qu on envie de fumer on courre et pas de prise de poids .
    Bon courage au plaisir de pouvoir vous aider si il le faut

    Alexandre, 46 ans

    Non fumeur depuis 4 ans

  • je n'arrive pas à y croire. je n' ai pas fumé depuis le 18 octobre. j avais pris un peu d' avance pour être prête en novembre.
    pastilles et vapote pour m'aider et lecture des post sur facebook. bah ça va , moins compliqué que lors des essais précédant.
    je mets ça sur le fait que le covid et confinement prennent beaucoup de place dans l'esprit,du coup,l'arrêt du tabac ne me parait plus si compliqué.
    je vous encourage tous a persévérer . on vas y arriver .

    louise, 56 ans

    Non fumeuse depuis 24 jours

  • Bonjour , au début de l'arrêt je repousser chaque jours le fait d'aller au tabac , petite bataille par petite bataille. Je n'avais plus de tabac à la maison sinon c'était mission impossible ! Et ne pas oublier que les gens qui ne fume pas s'en sortent très bien donc pas besoin de fumer . Ces 3 choses on fait que aujourd'hui c'est fini ! Et je me suis faite aider par mon docteur avec des gums. Au début je pensais pas que je les prendrai c'était juste au cas ou ! Mais quand j'évitais le tabac, la gym était la bienvenue et on s'occupe on passe à autre chose, vous aurez envie de faire demi tour au début, mais déjà au boit de 3 jour vous gagner confiance en vous , et il faut s'aider sinon personne le fera pour vous !

    Elodie, 29 ans

    Non fumeuse depuis 1 mois

  • J’ai 47 and et Après 32 ans de cigarettes à raison d’un paquet et demi voir plus  ces 15 dernières années ( avant je fumais moins) j’ai décidé d’arrêter . Ma principale motivation à été ma santé qui est bonne pour l’instant mais que je n’ai pas envie voir se détériorer à cause de la cigarette. Et aussi mon apparence physique que j’essaye de soigner mais que la cigarette bousille ( teint dents etc ) J’ai fais une première tentative avant le confinement me faisant aider par de l’acupuncture, et de l’hypnose . J’ai beaucoup diminué (2-3 cigarettes par jour ) sans arrêter complètement ce qui pour moi était déjà énorme . Avec le confinement  j’ai repris de plus belle . 
    En octobre j’ai décidé de réessayer, me faisant aider par la varénicline et un peu la vap (3% de nicotine ) que j’ai vite arrêté me faisant mal à la gorge même si j’en ai acheté une de très bonne qualité ou je peux contrôler la fumée . 
    En trois semaine de varénicline j’ai arrêté complètement je suis encore sous varénicline qui m’aide beaucoup je pense pour gérer le manque.
    Le plus dure pour moi à été d’adapter mes habitudes car toute ma routine de vie tournait autour de la cigarette . La gestion de mes colères sans fumer est aussi une étape importante. Sortir avec des amis sans fumer aussi.  
    En une semaine d’arrêt complet et un mois de forte diminution avant , je suis étonnée tous les jours de ma capacité de pouvoir vivre sans cigarette . Le point positif également est que je me sens plus zen. On a l’impression quand on fume que la cigarette calme nos nerfs hors c’est un leurre . Je ne me suis jamais sentie aussi apaisée de l’intérieur, même mes émotions je les gère mieux . 
    Autre point positif, le goût et l’odorat ce sont amélioré . Une anecdote sympa j’ai mangé des huîtres avec mon mari dans un endroit où nous allons spécialement pour et je lui ai dis celle là sont justes magnifiques quel goût fabuleux il me répond que c’est exactement le même goût que d’habitude et là j’ai compris. 
    Autre point positif les tâches bleues sur ma bouche commencent à disparaître comme par enchantement alors qu’en tant que fumeuse j’ai essayé plein de choses ( gommages glaçage des lèvres ) et ça ne partait pas . 
    Quand à mon teint l’amélioration commence à apparaître . 
    Je me rend compte en écrivant que les points positifs sont nombreux . 
    Il faut tenir bon c’est pas évident. Mais ce qui est top avec la varénicline c’est que le sentiment de manque à disparu . Et je n’ai eu aucun effet secondaire comme la dépression . Peut être que  je n’ai pas de terrain favorable . 
    J’ai gérer ma peur de l’arrêt et j’en suis fière . J’espère continuer parce que rien n’est gagné. En tout cas le mois sans tabac ça me motive encore plus . 
    Bon courage à tous et ne fléchissez pas si j’ai pu le faire étant ex grande fumeuse vous pouvez aussi. Ça vaut le coup d’essayer mais ça vaut plus le coup de réussir .

    Hanane, 47 ans

    Non fumeuse depuis 13 jours

Exprimez-vous !

Et faites partager aux autres votre expérience en postant votre propre témoignage: vous pourrez y parler des leçons tirées de cette expérience, des difficultés que vous avez pu rencontrer, de vos doutes, des moyens qui vous ont aidé, bref de tout ce qui a compté pour vous!

Je me fais accompagner