Témoignages

Vous êtes fumeurs, ex-fumeurs, futurs ex-fumeurs, proches de fumeurs… votre histoire nous intéresse ! Racontez-nous vos craintes, vos victoires, vos fiertés ou vos difficultés. Votre témoignage est précieux pour tous ceux qui arrêtent de fumer, alors merci à vous.

  • Je fumais un paquet par jour depuis 40ans. En janvier 2020, mauvaise grippe selon le médecin... En fait, 40 degré de fièvre et perte du goût et de l'odorat... J'ai fini les cigarettes que j'avais près de moi en fumant très peu et je me suis dit : c'est l'occasion. Et le 6mai... Plus une seule cigarette. Le médecin m'a mise aux gommes. Plus d'un an 10kg de plus et toujours l'envie. J'aime toujours l'odeur de la cigarette mais je ne sais plus fumer... La fumée me fait tousser. Maintenant je suis à croc aux gommes. Depuis 2jours , j'ai commencé un régime pour perdre mes 10kg en trop... Mais sans les hormones, c'est plus dur. Après j'envisage le sevrage des gommes. A vous tous, COURAGE... C'est possible. J'étais très dépendante et depuis longtemps et cela fait 16 mois.

    Chantal, 64 ans

    Non fumeuse depuis 1 an

  • Je fumes depuis que j’ai 10 ans… age auquel j’ai commencé… Un jardinier m’a proposé des cigarettes d’abord une puis deux, puis 3 à 4 par jour… puis  j’ai commencé par piquer des clopes à mes parents (tous les deux fumeurs)… et un jour on est parti en vacances (j’avais 11 ans…) et je me suis mis à voler dès paquets pour fumer en cachette… mes parents s’en sont aperçus et m’ont dit qu’ils préféraient que je fume devant eux… plutôt que de fumer dehors et n’importe quoi avec n’importe qui… Cela a tenu jusqu’à que je rentre en seconde… au lycée, à l’époque, on pouvait fumer pendant les récréations dans les endroits publiques même clos… J’ai enfin pu fumer comme un grand… sans crainte de répression.. Bref je vous passe l’armée où les rations quotidiennes prévoyaient un paquet de gauloises brunes pour les appelés… puis j’ai commencé à travailler en 1988.. date à laquelle Simonne Veille n’avait pas encore pondu sa loi anti-tabac… bref… J’ai fumé jusque dans les trains de banlieue ou avions… à l’époque un paquet de cigarettes ne coûtait que 7 ou 8 francs.. aux alentours d’un Euro..   aujourd’hui il coûte 10,20 € soit 10 fois plus… 
    Les lieux publiques sont depuis devenus interdits aux fumeurs.. puis le Covid a débarqué… j’ai dû travailler à la maison et ce fut tout et n’importe quoi… de 1 je suis passé à 2 paquets par jour… et cela fait un an et demi que cela dure… Désolé mais ce n’est pas la santé qui m’a fait arrêter… non c’est le budget.. 10,20 € x 2 (par jour) = 20,40… 20,40 € x 365 jours = 7 446 € par an…. Allez on reparle de francs… 48 843 Francs… bref… une belle voiture ou de super vacances… 
    Mon histoire..

    Keuj, 56 ans

    Non fumeur depuis 10 jours

  • Bonsoir,après 34ans de tabagisme j'ai arrêté. je fumais 25 cigarettes par jours mon arrêt fait suite à un infarctus de ma femme qui fumait également .donc cela fait six mois que j'ai arrêté et c'est toujours très difficile je suis d'un tempérament assez nerveux et j'ai de très grandes envies de fumer plus ou moins tous les jours je suis passe par un centre anti tabac et je suis actuellement sous pastilles a base de nicotine pas de patch.(je suis allergique)certes je refais du sport 3fois par semaine mais voilà cela ne suffit pas maintenant je ne vais plus au bureau de tabac je vais à la pharmacie pour les pastilles je refais une autre addiction.je ne veux pas refumer vu l'âge que j'ai car je sais que j'aurai a plus ou moins long termes des problèmes de santé mais c'est dur.je me laisse encore plus ou moins 1 an sinon je refume car ce n'est plus moi je deviens invivable auprès de ma famille un conseil ne jamais commence à fumer car chez certaines personnes c'est très difficile de s'arrêter.bon cela fait quand même 6 mois que j'ai arrêté je suis pessimiste je vais essaye d'autres méthodes (hypnose.sophrologie.ect...) en ce qui concerne ma femme c'est difficile aussi mais elle tient plus le coup malheureusement elle n'a plus
    le choix. Je vous tiendrai informer dans qqles mois sinon bon courage à tous et a toutes. De toute façon on est gagnant sur tous les domaines.

    Stephane, 51 ans

    Non fumeur depuis 5 mois

  • Bonjour je me suis fixé la date du 28 juillet 2021 le jour de mes 60ans. C est très récent mais je suis fier de moi. J ai déjà fais plusieurs expériences plusieurs méthodes mais toujours des échecs.

    BRIGITTE, 60 ans

    Non fumeuse depuis 2 jours

  • Voilà, mon histoire est simple et comme par "comment je vais y arriver pour arrêter de fumer". La tache n'est pas aisée, et le chemin un peu cahitique.
    Après environ 20 ans de tabagisme j'ai réussi à supprimer cette foutu clope de ma vie. Je fumais 10 à 15 cigarettes par jours. J'ai essayé d'arrêter à deux ou trois reprises mais rien n'y a fait. L'envie du tabac était toujours plus fort. J'avais pourtant un fort argument pour arrêter. En effet je suis asthmatique à l'effort. Je peux vous dire que mon salbutamol était mon allié au quotidien. Malgré mes deux grossesses à 7 ans d'écart la cigarette est toujours revenu au galop.
    Mais un jour quelque chose en moi m'a donné cette volonté. J'étais décidé à arrêter.
    Je ne voulais pas finir avec un bouteille d'oxygène dans le dos.

    J'ai réussi à en finir avec des patchs progressifs sur deux mois et demi.
    Il y a eu beaucoup d'envies, des petites rechutes avec une clope ce mois ci et une autre le mois suivant mais la volonté c'est ce qui m'a fait tenir.
    Ne pas perdre espoir. Ce n'est pas parce que tu refumes une cigarette que tu vas replonger. Tenir bon ! Avoir ce mental cette volonté.... aujourd'hui je me sens mieux. Je ne prends plus de ventoline au quotidien. Oui j'ai pris du poids, 10 kilos.... puff la galère mais vivre sans tabac est plus satisfaisant que cette prise de poids. Il faut dire que je ne fais pas de sport et que je ne mange pas très équilibrer.... mais chaque chose en son temps...cela fait 3 ans sans tabac et croyez moi faites le pas, essayez. Quand vous serez prêt mentalement vous y arriverez. Ne cherchez pas d'excuses pour reprendre le tabac car il y en aura toujours une... la volonté est le mot d'ordre.
    Bonne continuation et bon volonté à vous tous qui me lisez
    Sabrina

    Sabrina, 42 ans

    Non fumeuse depuis 3 ans

  • Bonjour,




    je souhaite partager mon expérience car c'est la première fois que j'essaye d'arrêter de fumer.
    J'ai 60 ans et fume depuis l'adolescence, entre 10 et 15 cigarettes. Très "accro" au tabac, je n'ai jamais eu la force et l'envie d'arrêter. En octobre 2020, c'est un médecin qui très gentiment m'a fait comprendre que je devais réfléchir à une méthode pour m'aider à arrêter. Et là, un déclic s'est produit ! J'ai pris rv chez un tabacologue et je me suis lancée dans l'aventure, en sachant que ce serait très difficile car je fume depuis 45 ans. En fait, je crois que j'avais peur d'arrêter. Le tabacologue m'a prescrit des patchs et des pastilles que je n'ai pas supportées car elles provoquaient des brûlures d'estomac. J'ai donc utilisé les patchs, pendant 4 mois au total, en diminuant les doses de nicotine, comme il se doit. Le patch me sécurisait, j'en avais besoin.
    Je complétais avec des granules d'homéopathie pour occuper ma bouche et des bonbons sans sucre. Au bout de 2 mois, j'avais pris 4 Kg. Je compensais par la nourriture, je faisais attention de bien équilibrer mon alimentation mais j'avais beaucoup de mal à contrôler les "crises" de boulimie si bien qu'à ce jour, je suis à + 7 Kg. J'ai plus de mal à contrôler le poids que l'envie de fumer car j'avoue qu'aujourd'hui, ne vivant pas dans un milieu de fumeurs, c'est le poids qui me pose problème et non la cigarette. Je suis malgré tout ravie de ne plus fumer et je pensais que c'était bien plus difficile, je suis surprise ! je sais que rien n'est encore gagné, je reste très vigilante et l'odeur commence à me dégoûter, je vois toujours le tabacologue, j'ai besoin de lui rendre des comptes ! je suis consciente que le combat peut durer des années mais je suis prête et toujours motivée. ça fait 6 mois que je ne fume plus, quel bonheur de ne plus avoir des inflammations au niveau des gencives, des maux de gorge le matin, le teint gris, l'odeur de tabac dans les cheveux et vêtements, le stress d'avoir un paquet toujours disponible, et tout le reste et les économies réalisées, je n'en parle même pas .... Merci à cette prise en charge effectuée par un tabacologue qui m'a accompagnée et soutenue et qui m'a permis de faire ce que je ne pensais pas être capable de faire. Je vous remercie de m'avoir lue.

    Raymonde, 60 ans

    Non fumeuse depuis 6 mois

Exprimez-vous !

Et faites partager aux autres votre expérience en postant votre propre témoignage: vous pourrez y parler des leçons tirées de cette expérience, des difficultés que vous avez pu rencontrer, de vos doutes, des moyens qui vous ont aidé, bref de tout ce qui a compté pour vous!