Témoignages

Vous êtes fumeurs, ex-fumeurs, futurs ex-fumeurs, proches de fumeurs… votre histoire nous intéresse ! Racontez-nous vos craintes, vos victoires, vos fiertés ou vos difficultés. Votre témoignage est précieux pour tous ceux qui arrêtent de fumer, alors merci à vous.

  • Quel bonheur de ne plus avoir peur d'avoir une mauvaise haleine et de m'acheter des tonne de chewing-gum pour cacher l'odeur du tabac. Le plus sympa cest de voir que ma peau et la couleur de mon teint sont beaucoup plus agréables. Sans hésiter je ne retourne pas dans cette spirale infernale et se gouffre financier je me sens tellement mieux

    Magali, 43 ans

    Non fumeuse depuis 2 mois

  • Je fumais depuis mes 17 ans.
    J ai déjà arrêté plusieurs fois, le plus longtemps est 1 an et demi.
    Aujourd'hui, j y crois très fort et ne ressens quasiment plus de manque.
    Mon entourage me soutient beaucoup

    Michèle, 60 ans

    Non fumeuse depuis 2 mois

  • Bonjour 
    Ça fait 67 jour que je n ai pas fumé 
    Toujours très fier de moi surtout quand je vois toute l argent qui ne part plus en fumé 
    C dur m je m y tiens 
    Courage à tous car le chemin est encore long

    Fatima, 47 ans

    Non fumeuse depuis 2 mois

  • J'écris ce texte comme une promesse que je me fais à moi-même de ne plus jamais retoucher une cigarette de ma vie.
    Voilà quatre ans que je me bats contre celle-ci. En même temps que je combats ma maladie psychique et mon alcoolisme.
    Ce qui est dur pour moi, c'est de gérer les émotions négatives sans la cigarette. Chaque fois que j'entre en dépression, je me remets à fumer. Alors que je sais pourtant que le tabac est dépressogène.
    J'ai arrêté à nouveau de fumer le 1er janvier de cette année 2021. Alors oui, c'est promis, je lâche la cigarette, et même la vape en même temps qui me prive tout autant de liberté. J'ai des substituts oraux qui feront l'affaire.
    J'arrête. C'est fini, promis. C'est OK.

    Adèle, 29 ans

    Non fumeuse depuis 6 jours

  • Bonjour à tous et merci.

    Merci à Nathalie, la tabacologue qui me suit. Merci à tous ceux qui ont laissé des commentaires aussi.

    Je n'ai pas allumé de cigarette depuis 15 jours (je mets toujours de patchs) et je suis très agréablement surpris par les effets positifs immédiats.

    Je suis beaucoup moins stressé et me rends compte qu'une grande partie de mon stress était dû au manque permanent de nicotine. Ça faisait plus de 20 ans que j'étais fumeur et pensais vraiment que ce stress était dans ma nature.

    Avec les patchs, la nicotine est diffusée en permanence et je n'ai donc pas la moindre sensation de manque.

    J'ai aussi pensé, avec pas mal d'arrogance pendant 10 ans que je pourrais arrêter sans accompagnement ni substitut. Je ne fumais que 6 à 8 cigarettes par jour mais tous mes essais d'arrêts précédents ont été des échecs. Avec l'aide des patchs et des pastilles au tout début, tout a été beaucoup plus simple et plus facile.

    Je découvre une vie plus sereine dans laquelle je n'ai plus besoin de m'éloigner de mes proches pour fumer loin de leur regard inquiet ou du regard de celui pour lequel je n'aurais jamais voulu montrer le mauvais exemple.

    Bon courage à tous ceux qui n'ont pas encore fait le choix de se libérer et essayez l'accompagnement, vous ne serez pas déçus.

    Stéphane

    Stéphane, 40 ans

    Non fumeur depuis 13 jours

  • Ca va bientôt faire 3 mois que je n'ai pas touché à une cigarette. Mon arrêt s'est fait sur un "coup de tête", d'un coup, et suite à une incompréhension sur le tabagisme qui commençait à s'installer. C'est la première fois que je me lance dans l'arrêt.

    J'ai ressenti le manque la première semaine, ça a été assez compliqué. J'avais l'impression d'être shooté, très fatigué mais j'ai été étonnamment surpris par la "facilité" de surmonter cette épreuve, je m'en étais fait tout un film. C'est faisable, faut juste oser faire le premier pas et se faire un peu violence au début.

    Les premiers jours / semaines d'arrêts ont été vraiment incroyable, j'avais l'impression de me redécouvrir. Je retrouvais une certaine liberté dans ma façon d'être, ma façon de vivre. J'étais motivé, déterminé. L'envie de fumer se faisait parfois ressentir mais ça disparaissait assez vite. Je fais beaucoup plus de choses qu'avant, je m'intéresse à pleins de chose, je m'occupe différemment.
    Je suis fier de moi, de réussir à surmonter ces envies.
    Je commence à ressentir une forme de dégout pour la cigarette, ce poison.

    Par contre il ne faut rien lâcher et toujours être vigilant, même après bientôt 3 mois...
    J'ai l'impression que ça fait une éternité que je n'ai pas fumé alors que 3 mois ce n’est «rien», c'est déjà ça et déjà bien me direz-vous.

    En ce moment l'envie revient de plus en plus j'ai l'impression.
    Mais je prends ça comme un "test", une mise à l'épreuve. J'enchaine les victoires face à ce combat psychologique et je n'accepterais pas la défaite.
    Même si j'ai l'impression de perdre la motivation, la détermination par moment. Ecrire ce témoignage m'aide, mon entourage aussi m'aide à ne pas craquer.

    "Je ne vais pas casser cette série de jours pour une pauvre clope ! ça fait 84 jours !"
    Cette phrase tourne en boucle dès que j'ai envie.
    5 minutes d'empoisonnement suffisent à briser 84 jours (120960 minutes) d'efforts, de travail et d'amélioration de soi. Ca ne vaut clairement pas le coup.

    Bon courage à toutes et tous qui sont dans le même bateau que moi. On en est capable.
    Il ne faut pas craquer. Il ne faut rien lâcher, même dans les coups de mou.
    On va y arriver !

    Antoine, 24 ans

    Non fumeur depuis 2 mois

Exprimez-vous !

Et faites partager aux autres votre expérience en postant votre propre témoignage: vous pourrez y parler des leçons tirées de cette expérience, des difficultés que vous avez pu rencontrer, de vos doutes, des moyens qui vous ont aidé, bref de tout ce qui a compté pour vous!

Je me fais accompagner