Questions / Réponses

Vous vous posez des questions sur l'arrêt, sur les traitements existants, les méthodes pour y arriver, ... ? Dans cette rubrique, Tabac info service répond aux questions les plus fréquemment posées et vous donne les clés pour mieux appréhender votre démarche d'arrêt du tabac.

Votre question

Sevrage lié au tabac

Bonjour, 

J’ai arrêter de fumer depuis bientôt 3 semaines, après au moins 7-8 mois de tabagisme, j’ai des symptômes qui sont apparus entre temps, gorge irrité, gorge sèche, pâteuse, mauvaise haleine et une impression d’une boule de glaire qui reste coincé en bas de la gorge, ( qui sa tenu voir disparaissent par moment comme boire, manger ou à la pratique d’une activité physique).

(10km de course à pied au moins d’une heure effectué pendant le sevrage).

J’ai consulté une dentiste, quelque jour après cette arrêt, rien à signaler sauf une carrie mais soigner depuis.

Au bout de combien de temps disparaît c’est effet malgré m’a « maigre  consommation » de tabac ?

Serait-il le signe d’un quelconque cancer? ou maladie lié près ou de loin par le tabac ?

Merci, pour votre réponse !

Notre réponse

Bonjour,

Bravo pour votre arrêt !

Ne vous inquiétez pas, ces ressentis désagréables font parti des inconvénients transitoires de l'arrêt ! 

Cela s'explique par la disparition des goudrons agressifs de la fumée de cigarette. Ces derniers avaient la capacité "d'anesthésier" le nerf de la toux, et donc les fumeurs perdent une bonne part de la toux réflexe, en même temps que les sensations d'irritation. A l'arrêt du tabac, il n'y a plus de goudrons agressifs et le nerf de la toux est à nouveau capable de faire son travail, vous toussez, et vous sentez enfin que toute cette zone a été irritée par le passage de la fumée. C'est une bonne toux, elle permet le nettoyage de vos poumons, et doit être respectée tant que vous n'avez pas de température.  

Considérez que vos poumons ont entamé un grand nettoyage de printemps. En 4 à 8 semaines d'arrêt, ils seront à nouveau propres, les cils bronchiques repousseront et vous retrouverez le "nettoyage automatique" de vos poumons toutes les nuits. 

Si cette toux persiste encore au-delà de 4 à 6 semaines, allez consulter votre médecin, il saura vous conseiller.  

Et pour finir sur une note positive et tout savoir sur les bienfaits de l'arrêt, consultez notre page les bienfaits de l'arrêt du tabac, elle peut vous y aider. Encore bravo ! 

Je me fais accompagner