Questions / Réponses

Vous vous posez des questions sur l'arrêt, sur les traitements existants, les méthodes pour y arriver, ... ? Dans cette rubrique, Tabac info service répond aux questions les plus fréquemment posées et vous donne les clés pour mieux appréhender votre démarche d'arrêt du tabac.

Votre question

Douleurs

J’ai arrêté le 16/12/2020.
J’allais très bien jusqu’à là...
et depuis 4/5 nuits (surtout la nuit, la journée cela ne m’arrive pas)
J’ai le mal de crâne, des toux incessantes, la gorge qui m’irrite, devient chaude avec une impression d’avoir des boules à l’intérieur.
J’ai également des fourmillement léger
Et pour finir bien sûr... insomnie.

Notre réponse

Bonjour,

Félicitations pour votre arrêt du tabac depuis le 16 décembre 2020. C'est le plus beau des cadeaux que vous faites à votre santé.

L'arrêt du tabac est un changement très important pour votre organisme.

Lorsque vous fumiez votre organisme s'est chargé en toxines et la cigarette a un effet vasoconstricteur. En arrêtant de fumer votre circulation sanguine se normalise et l'oxygénation s'améliore, ce qui peut avoir comme conséquences chez certaines personnes d'avoir ce ressenti à type de "fourmillements".

"La toux, la gorge qui irrite" sont des symptômes fréquents à l'arrêt du tabac. En effet, les produits toxiques inhalés dans la fumée de cigarette ont perturbé votre organisme et en particulier votre appareil respiratoire. Vous êtes en train de vous débarrasser des goudrons qui se sont accumulés depuis que vous fumez. Cette toux permet d’évacuer ces déchets.

De plus, les petits cils vibratiles qui tapissent vos bronches sont de nouveaux actifs et font leur travail de "nettoyeurs".

Quant aux maux de tête, ils peuvent avoir plusieurs origines : un surdosage ou un sous-dosage en nicotine, ou de la fièvre...

Votre question ne précise pas si vous avez recours à des substituts nicotiniques.

Si vous utilisez des substituts nicotiniques expérimentez le fait de diminuer le dosage.

Si vous n'en utilisez pas vous pouvez essayer de prendre des substituts oraux tels que les pastilles et les comprimés à sucer, les gommes à mâcher...

Vous précisez qu'au " début j'allais très bien ". Rassurez-vous, c'est assez habituel lors d'une prise de décision que les débuts se passent bien. En effet, on y croit, on mobilise de l'énergie, mais au bout de quelque temps se joue autre chose. Il est important et fréquent de devoir ajuster les stratégies initiales mises en place pour continuer à trouver la motivation et à poursuivre l'arrêt du tabac.

Et si vous pensiez à vous ! Faites des choses qui vous font plaisir ! Osez vous offrir un beau cadeau !

Vous pouvez consulter notre site : Tabac info service, vous y trouverez beaucoup de renseignements et de conseils.

Si les symptômes persistent, nous vous conseillons d'aller voir votre médecin.

C'est toujours une bonne chose d'être accompagné dans son arrêt du tabac. En appelant le 39 89, vous pouvez être aidé dans votre démarche et être accompagné gratuitement par un(e) tabacologue.

Accrochez-vous, ça en vaut la peine !

Bonne continuation.

 

Je me fais accompagner