Je choisis la vapoteuse

Publié le 4 août 2020 Mis à jour le 17 novembre 2020

Vous entendez sûrement beaucoup parler de la vapoteuse, peut-être sous le nom de "cigarette électronique". Pour vous aider à y voir plus clair, cet article présente une information fiable, tirée des recherches scientifiques et des recommandations officielles.

Comment ça marche ?

Une vapoteuse est un dispositif électronique muni d’une batterie, d’une résistance et d’un réservoir. Ce réservoir peut contenir un liquide aromatisé, et parfois de la nicotine. Quand vous vapotez, le liquide est chauffé et se transforme en aérosol, c’est-à-dire en fines gouttelettes dans de la vapeur et de l’air.

En savoir plus : Que contient cet aérosol ?

Parmi ces fines gouttelettes on peut trouver de nombreuses substances, en quantités variables. Cela dépend de la composition du liquide, du type de vapoteuse et des réglages utilisés. Il peut y avoir du propylène glycol, du glycérol, de la nicotine, des composés d’arôme mais aussi des aldéhydes, de l’acroléine, des particules fines…

Pourquoi l'utiliser ?

Contrairement à la cigarette classique, la vapoteuse ne fonctionne pas par combustion. Vous évitez ainsi les substances très toxiques libérées par une cigarette allumée, comme le monoxyde de carbone ou les goudrons. C'est pour cela que quand on vapote, le risque de développer de graves maladies diminue. Attention, cela n’est vrai que si vous arrêtez complètement de fumer des cigarettes classiques, car même une ou deux cigarettes par jour font courir des risques à votre santé.

On peut se passer de la clope, croyez-moi… Je suis passé de 60 clopes par jour à zéro et en étant « zen » grâce à la cigarette électronique. Et je viens de franchir une nouvelle étape, puisque depuis 15 jours, j’ai diminué mon dosage de nicotine. Depuis 6 mois et chaque jour je redécouvre des senteurs et des odeurs.

Olivier, 53 ans.

Plusieurs études sont en cours pour démontrer l’efficacité de la vapoteuse. On pense aujourd’hui que la vapoteuse peut vous aider à diminuer votre tabagisme et à arrêter de fumer. Pour cela, n’oubliez pas que l’objectif reste l’arrêt complet du tabac. 

Est-elle sans risques ?

Vous pouvez utiliser la vapoteuse sans prendre de risques pour votre santé à court terme. Certains utilisateurs peuvent pourtant ressentir quelques désagréments, comme une toux ou une gorge irritée. Tout dépend de chacun, du modèle de vapoteuse et du liquide choisi. Pour éviter d’avoir la gorge sèche quand vous vapotez, pensez à boire souvent de l’eau. 

La vapoteuse n’existe que depuis une dizaine d’années. Des études sont en cours pour évaluer si les produits chimiques que l’on inhale présentent des risques à long terme. D’après les connaissances scientifiques actuelles, il semblerait que vapoter soit bien moins dangereux pour la santé que de fumer du tabac.

Comment bien la choisir ?

La vapoteuse et les liquides ne sont pas vendus en pharmacie et ne sont pas remboursés. Il est conseillé de choisir des produits certifiés par l’AFNOR et de se fournir auprès de vendeurs de confiance. Ils pourront vous aider à choisir les produits adaptés et vous informer sur la composition des liquides ou les réglages de la vapoteuse. Faites attention lors de l’achat, faites-vous bien conseiller et méfiez-vous des produits offerts, de composition inconnue ou non conformes à la règlementation. Pour plus d’informations sur les produits et leur réglementation en France, vous pouvez consulter les sites de l’Anses ou de la DGCCRF

Je me fais accompagner